Art

Zoom sur Benjamin Favrat !

17 février 2014

1545567_751208701575699_1887933141_n

Je reprends ma série de zooms sur les artistes que j’aime et que je souhaite vous vous faire découvrir et aujourd’hui c’est mon pote Benjamin Favrat. Je connais ce haut savoyard depuis le lycée et l’époque où nous passions beaucoup de temps dans les skateparks et les snowparks, un gars d’une gentillesse incroyable, avec son style, son univers, toujours dans la création. Aujourd’hui dans le graphisme, l’illustration et la photo, son talent ne cesse de croitre et j’espère que ce qui va suivre vous donnera envie de découvrir son univers.

Commençons par une auto interview de Benjamin :

J’ai commencé le dessin tout petit, et j’ai pas lâché.
A la Fac, pendant mes études d’anglais, je me suis mis au travail plus sérieusement, et j’ai fait mes premières toiles à l’acrylique et à la craie. J’ai travaillé le crayon, puis les couleurs et les lumières.
J’ai commencé par de l’illustration naïve, pour enfants, et puis j’ai bifurqué rapidement vers le rétro.
english gentle skate
carte animaux 2
J’ai même fait quelques expos, toutes simples, assez rapidement, pour avoir un avis sur mon boulot, et éventuellement quelques conseils pour progresser.
Je suis tout d’abord inspiré par les tonnes de dessins animés que j’ai pu regarder, j’adore l’ambiance des vieux disney, et des dessins animés d’Hanna Barbera (Yogi, les pierrafeu, les fous du volant…).
Et depuis que j’ai une quinzaine d’années, je suis le monde du tatouage de près, et surtout l’évolution du dessin des tatoueurs.
En ce moment, je suis surtout très inspiré par le tatouage old school, le néo-traidtionnel, le dotwork, et la gravure.
Je fonctionne pas mal par phases: comme je m’intéresse à mille choses, j’aimerais savoir tout dessiner, alors je travaille différemment suivant les sujets:
Je vais préférer utiliser l’aquarelle et l’encre pour certains thèmes, ou l’illustration digitale (photoshop, illustrator et tablette wacom) pour d’autres thèmes. Ce sont les deux médias que j’utilise le plus en ce moment.
J’ai bossé sur un recueil d’illustrations cet été, mon premier, qui s’appelle « De l’art d’être un monsieur », sortit en fin d’année dernière. Il regroupe une quarantaine de dessins sur le thème des « messieurs » donc, avec au programme des portraits de barbus, des gentlemen en costume, des symboles de l’univers des sailors, et c’est très inspiré du tatouage néo-traditionnel justement. Et je peux vous ire en exclu qu’un tome 2 est d’ailleurs en préparation ainsi qu’une version madame 😉
fde2903a73dd11e3b72e12a56d41a7f1_8
gentdots
Capture d’écran 2013-10-27 à 21.23.49
Capture d’écran 2013-10-27 à 21.23.11
Je bosse en parallèle sur un court métrage d’animation, sur le thème du film Shining. J’avais envie de comprendre le fonctionnement du logiciel After Effects, et pour m’y mettre à fond, je me suis lancé dans ce projet, clin d’oeil à un de mes films préférés.
A côté de l’illustration, j’ai une autre grande passion qui et la photo.
J’ai commencé la photo quand j’étais ado, quand j’ai reçu un polaroïd pour mon anniversaire. C’était génial! Puis j’ai eu un argentique, et filament j’ai acheté mon premier reflex il y a 4 ans.
J’ai eu un coup de coeur pour la photo tout d’abord en bavant sur l’aspect esthétique de certains clichés, mais sans trop comprendre les techniques. Alors comme j’aime bien comprendre, j’me suis mis à étudier la photo. Le déclic s’est fait lors de mon premier voyage en Islande en Octobre 2011.
milkyway-statue
Duret-Derby
Depuis, je m’y suis mis très sérieusement, j’ai fait encore quelques reportages de voyages, des photos de nuit, des shoot de sports, des portraits … et surtout de l’urbex. Ce terme vient de l’anglais « urban exploration », et se traduit donc par « exploration urbaine ». En résumé, il s’agit de photographier des lieux abandonnés.
Il existe plusieurs sous-catégories dans l’urbex, mais disons simplement que j’aime pouvoir laisser une trace du passé, qu’elle concerne l’architecture, l’histoire, ou autre chose.
C’est un super truc pour progresser en photo et satisfaire ma curiosité.
Je pars toujours en reportage urbex avec ma collègue Marie L’Amuse, qui s’intéresse à la photo également, et dont le regard artistique est complémentaire au mien.

sanatorium what else salle verte« Salle verte » au Sanatorium what else

what else télé
« télé » Sanatorium what else
J’ai aussi monté ma boite de Photo et Illustration il y a un peu plus d’un an, et depuis, je peux répondre aux demandes variées. C’est super intéressant parce qu’on ne demande jamais deux fois la même chose, alors ça m’oblige à bosser dans tous les domaines et à être hyper polyvalent.
Nunien illustrationv3
Nunien par Benjamin Favrat
On peut me retrouver à différents endroits sur le net:
et sur instagram, qui est avec facebook, le réseau sur lequel je suis le plus présent: @ademainbenjamin.
J’ai ouvert une galerie etsy également, ou le livre sera bientôt dispo:

http://www.etsy.com/shop/ademainbenjamin

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Mutine 6 mars 2014 at 13 h 27 min

    C’est super joli ce qu’il fait ! Très inspirant, et encourageant, je m’intéresse aussi à la photo, mais j’attends d’avoir un appareil de vraiment bonne qualité pour l’apprivoiser et apprendre vraiment la photo. En tout cas, il a gagné une fan facebook !

  • Leave a Reply