Culture Musique Nantes Planche à roulettes

Hellfest : DJ Mike Rock l’Interview

29 janvier 2017

Le Hellfest 2017 se rapproche tout doucement avec déjà une grosse partie des artistes d’annoncés. Il en est un qui est un habitué et que l’on est pas prêt d’arrêter de croiser à Clisson c’est DJ Mick Rock. C’est LE Dj officiel du festival et j’ai profité de la dernière édition pour taper le bout de gras avec lui et assister à un de ces sets lors d’un mix au Metal Corner.

– Salut Mike, est ce que tu peux te présenter rapidement ( qui tu es, âge, années de mix etc…).

« Mike rock , 37 ans et cette année, 10 ans de mix.»

– Proposer du mix rock c’est pas courant, les gens sont plus habitués à l’électro. Pour eux rock rime avec musiciens sur scène, comment en es tu venu à ça et comment les gens qui ne te connaissent pas reçoivent ta musique lors de tes shows ?

« C’est vrai que les gens ne sont plus ou pas habitués en France à voir un dj rock sur scène contrairement à des pays comme l’Allemagne, l’Angleterre où c’est chose courante. J’ai commencé à mixer du rock dans un petit bar toulousain le « Café Pop » où une amie bossait. Ca s’est fait complément par hasard car je ne suis pas issu de la culture hip hop ou électro comme la plupart des dj mais je viens de la culture skate. Je bossais dans des magasins de skate avant de devenir dj par accident et vu qu’il n’y avait pas vraiment de dj rock / metal à ce moment là, ça m’a permis de me faire connaître rapidement et d’enchainer les dates comme un premier mix au Hellfest en 2010.

Pour les gens qui me connaissent, c’est simple .. Ils prennent ma musique en plein gueule et les oreilles. C’est ce qu’ils veulent, je n’y vais pas par quatre chemins sur scène. Faut que ça bouge dans la fosse et sur scène. C’est pour ça que mes mix rock ou électro sont très directs. Je ne fais pas 1h de slow glam ou de minimal pour commencer. Non, direct, ça tape fort et le public aime ça. »

– Quels sont tes artistes préférés et celui que tu dois jouer à coup sûr pour un bon mix ?

« Il y en à tellement mais je vais te faire mon best off, niveau artistes préférés : Slayer, Motley Crue, Turbonegro, Suicidal Tendencies, Wu Tang Clan, et celui que je mets et qui marche pour un bon mix… Airbourne! »

– Quel est ton premier souvenir de rock ou de métal ?

« Un des mes premiers concerts au Bataclan en 1996, Marilyn Manson pour la tournée Antichrist Superstar. »

– On sait que ton truc c’est le rock, tout comme le skate. Peux tu me parler de cette passion aussi ?

« J’ai commencé le skate en 1996 et il ne m’a pas lâché pendant 10 ans ! Je faisais un fanzine à l’époque « HOCUS POCUS » comme la video H-STREET. J’ai fait une marque de skate aussi début 2000 « ROCK SKATEBOARD ».  On a gagné le plus gros contest de skate français en 2006, la Cosa Cup au Cosa Nostra Skatepark de Chelles. Là, en ce moment, je skate moins mais j’ai toujours un cruiser dans mon sac quand je voyage. Rien de mieux que de rouler sur des trottoirs étrangers pour découvrir une ville! Je collectionne toujours les skates par contre, j’en ai une centaine à la maison, ça commence à prendre de la place hahaha!  »

– Tu mixes au Hellfest depuis un bout de temps maintenant, quel est ton meilleur et pire souvenir là bas (si il y en a)?

« On va commencer par le pire direct : le jour où le coiffeur dans le backstage artiste n’a pas pigé que je voulais couper 2 cm de cheveux et pas 15 cm comme il m’a coupé ! Je suis rentré cheveux bien longs et ressorti du backstage avec une coupe Mireille Mathieu ! Pour le meilleur, il y en a tellement !! La fois où Vince Neil, le chanteur de Motley Crue m’a confondu avec Dave Grohl, la première fois à mixer au VIP du Hellfest en 2010 où j’ai mis un gros bordel mais surtout, j’ai rencontré ma femme au Hellfest et je l’ai même demandé en mariage l’an dernier sur la scène du Métal Corner devant 5000 hardos ! »

– Tu mixes souvent pour des gros évènements glisse, dans quel pays as tu particulièrement kiffé faire ton show ?

« Ce sont les restes de ma période skate / snowboard. J’ai posé mes platines pour les X-Games à Tignes, et là, je suis le dj pour le Fise World qui m’a permis de poser mes platines aux USA, Canada, Chine, Malaisie. Cet été, j’étais invité par Vans et Monster Energy à mixer pour le Face & Lace à Moscou pour un gros contest de skate en plein centre de la ville. »

– As tu une anecdote marrante sur une de tes prestations que tu as pu faire lors de tes nombreux déplacements ?

« La fois où je me retrouve en Chine à mixer un gros contest skate & bmx et il y avait un flic avec casque et matraque tous les mètres autour du skatepark… Et là, je lâche « FUCK THE POLICE » de N.W.A ! Heureusement ils ne comprenaient pas l’anglais sinon je serais enfermé dans une prison là ! »

– Pour ceux qui ne t’ont jamais écouté ou vu en live, que leur dirais tu pour les convaincre d’aller voir un mix rock/métal comme le tiens ?

« Si tu aimes headbanger, lemmy et le Jack Daniel’s … So come on et tu n’entendras pas de ZAZ, JUL ou MAITRE GIMS !! »

– Pour terminer, l’instant promo, si tu as des dates à venir c’est le moment de les balancer !

« Je pars sur onze dates avec le Hellfest en mai, on sillonnera les salles de France et Londres en tour bus pour les soirées warm up Hellfest. Tous les soirs, concert et mon dj set.

Pas mal de festival en juin et juillet aussi, de quoi bien commencer à rocker l’été ! Après, des dates en septembre aux USA et Canada… En gros comme le dit Andrew W.K : PARTY HARD ! »

Merci Mike et à très vite pour LE HARD !

Retrouvez la programmation du Hellfest sur leur site officiel.

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply philippe SIRECH 30 janvier 2017 at 12 h 03 min

    Belle interview de mon pote mike

  • Leave a Reply